[BLOG] Gran Turismo Sport : mon avis sur la démo PS4 (bêta) !

Quelques jours avant la sortie du premier Gran Turismo sur PS4, nommé GT Sport, Polyphony Digital a proposé aux joueurs une démo sous forme de bêta jouable près d’une semaine. L’occasion pour moi de mettre les mains sur la bête et de vous partager mon ressenti sur le jeu.

Note : cet article sort un peu tard je le conçois, mais au moins vous pourrez avoir un avis juste avant la sortie du jeu ^^ J’ai en effet préféré prendre mon temps pour l’écrire et ne pas le bâcler.

Présentation de Gran Turismo Sport sur PS4

Ah Gran Turismo… Mon premier jeu de voiture sur Playstation. Je me souviens encore avoir acheté le jeu en version Platinum alors que j’allais encore au collège. Je ne pouvais pas y jouer de suite, et de ce fait je me contentais de la notice. Vous savez ces blocs de papiers sous forme de petit livret qui existaient autrefois dans les jeux ? La notice de Gran Turismo était particulièrement imposante (en épaisseur), et pour cause : elle nous donnait tout un tas de conseils sur comment bien conduire en course. C’est ainsi que j’ai pu apprendre comment appréhender un virage de la meilleure des manière, qu’il existait un transfert de poids du véhicule, que l’on devait entretenir son véhicule voire même l’améliorer en changeant certaines pièces… Bref vous l’aurez compris, Gran Turismo a toujours eu une aura particulière pour moi.

Depuis Gran Turismo 4 j’attends un épisode digne de ce nom, et après les déceptions des épisodes 5 et 6, j’avoue que je commençais à ne plus réellement croire à un retour de la licence, à tel point que je regardais de plus en plus du côté de chez Forza Motorsport, mais acheter une Xbox One pour un seul jeu me paraissait un peu démesuré. C’est pourquoi ce Gran Turismo Sport me faisait de l’œil, si bien que je me suis jeté sur la démo proposée sous forme d’une version bêta. Alors Gran Turismo Sport c’est quoi ?

Le jeu n’est pas un épisode canonique de la série, mais plutôt un spin-off orienté sur le multijoueur. Ainsi le jeu vous permet d’apprendre via le mode solo (quelques permis ainsi qu’un mode arcade sont à votre disposition pour apprendre) pour ensuite vous mesurer en ligne avec de vrais joueurs. Je précise “vrais joueurs” car en effet, ce Gran Turismo Sport, et son orientation en ligne, permet de gommer l’un des plus gros défaut de la série : l’intelligence artificielle des pilotes contrôlés par la console. En jouant en ligne vous vous mesurer à des joueurs de votre niveau, et donc possédant un comportement plus réaliste. Et en effet ce fût le cas lors de mes sessions de jeu.

Gran Turismo Sport : des graphismes sobres

Pour vous permettre de comprendre le mieux possible mon ressenti sur le jeu, je vous fais part des conditions dans lesquelles j’ai joué. Le jeu a donc été testé sur une PS4 Pro branchée à un téléviseur Ultra-HD HDR, et cela aura son importance pour la suite. Ne disposant malheureusement pas de volant, j’ai du me contenter de la manette.

Graphiquement parlant ce Gran Turismo Sport est proposé en 4K dynamique HDR. Pour résumer le jeu s’affiche en 1800p si vous possédez la PS4 Pro, et en 1080p sur une PS4 standard. Cependant, si vous jouez sur une Pro via un écran “seulement” 1080p, le jeu s’affichera en 1080p mais avec un antialiasing 8x MSAA. Au final sur PS4 Pro, que vous possédiez un téléviseur UHD ou un Full HD votre jeu sera propre et non aliasé. Ce qui est un bon point.

J’avoue qu’il m’est un peu difficile de retranscrire mes impressions sur les graphismes car le jeu n’est pas époustouflant comme peut l’être Forza Motorsport 7 sur Xbox One X, mais il est plutôt sobre et efficace. Je pense que Polyphony Digital a surtout voulu se rapprocher de la réalité, et en ce sens c’est réussi, même si je trouve que les décors manquent de détails… Cependant GT Sport se rattrape avec une gestion du HDR particulièrement réussie, et faire une course lors d’un coucher de soleil s’avère devenir risqué pour peu que vous soyez ébloui juste avant un virage ^^ Pour le reste, notamment les voitures, on connait tous le soin apporté par le studio japonais, je ne vais donc pas m’étendre dessus, mais clairement les voitures sont réussies, surtout quand vous n’avez presque pas d’aliasing…

Un gameplay accessible… mais exigeant

Comme l’avait annoncé Kazunori Yamauchi, Gran Turismo Sport veut se tourner vers le grand public (sans toutefois oublier ses fans), et a donc tenté d’ajuster le gameplay. Qu’en est-il donc une fois manette en mains ? Concrètement je peux être la cible de ce qu’il appelle le “grand public”. J’aime jouer aux jeux de simulation de type Gran Turismo ou Forza, mais je ne suis pas très doué, et n’ai ni la passion ni la patience de me frotter à l’exigence d’un Assetto Corsa ou, dans une moindre mesure, Project Cars.

Comme je l’ai écrit en début d’article, je joue à la manette à défaut d’avoir un volant. Jusqu’à ce jour j’avais pour habitude de jouer en vue extérieure pour la simple raison que je souhaitais voir l’arrière de la voiture (savoir si elle chasse ou si j’en perds le contrôle). Avec ce Gran Turismo Sport la donne a été différente. J’ai commencé à y jouer en vue extérieure, mais je me suis rendu compte que mes virages étaient beaucoup trop imprécis, du fait que j’alternais avec le joystick des à-coups droite-centre (ou gauche-centre). Il m’était impossible de jauger le virage car je n’avais pas de repère visuel. En passant en vue intérieure le volant sur l’écran permettait de jauger en temps réel les virages, c’est ainsi que j’ai pu augmenter ma précision, et c’est la première fois dans un jeu de voiture que j’apprécie autant la vue intérieure. Pour vous c’est peut-être normal, mais pour moi c’est une petite révolution ^^

J’ai pu lire sur les différents retours de sites professionnels tels que jeuxvideo.com que le jeu permet même de couper les virages par le gravier… Je me demande si l’on a joué au même Gran Turismo à vrai dire. Les fautes de conduites sont toujours bel et bien punitives, je peux vous rassurer sur ce point. Premièrement si vous coupez à certains endroits, vous êtes ralentis et vos adversaires en profitent pour vous doubler sans le moindre scrupule. Bon courage pour ensuite les rattraper ! Second point, il arrive régulièrement que le jeu applique des pénalités de temps si vous coupez ou tapez contre les murs (mention spéciale au circuit nocturne de Tokyo avec les routes étroites où certains de mes adversaires ont terminés avec 35 secondes de pénalités ^^).

Pour profiter pleinement de ce Gran Turismo Sport je vous conseille tout de même d’aller faire un tour dans les réglages et de désactiver certaines aides. En effet, si vous choisissez le mode de difficulté “moyen” au lancement du jeu, celui-ci activera par défaut le freinage et la direction automatiques (sauf erreur de ma part). Au final lorsque vous jouez, la voiture freine seule et vous aide à bien prendre le virage. Cela vous retire une grande partie du plaisir de conduite ! Pour ma part j’ai retiré quelques aides, mais j’en ai laissé aussi (comme l’ABS il me semble), et avec ces réglages le plaisir de conduite était intact.

Gran Turismo Sport : le multi influe votre façon de jouer

Comme expliqué précédemment, Gran Turismo Sport est un jeu essentiellement tourné vers le multijoueur. De ce fait, vous ne passez que très peu de temps à rouler contre l’IA de la console. Dans la saga des Gran Turismo c’est une petite révolution quand même, car jusqu’à aujourd’hui chaque épisode avait un mode carrière digne de ce nom (excepté la version PSP à oublier).

Votre façon de jouer à Gran Turismo va changer. En tout cas c’est ce qui m’est arrivé lors du test de cette démo ! En effet, alors qu’avant (je l’avoue…) il m’arrivait de jouer en m’appuyant sur mes adversaires lors des virages, j’ai tout simplement arrêté cette méthode lors de mes sessions en ligne. Premièrement parce que le jeu vous pénalise si vous jouez de cette façon, et au fil des courses, si vous continuez, vous ne jouerez qu’avec d’autres personnes le faisant également ! Autant vous dire qu’il vaut mieux la jouer fair-play… Ensuite c’est aussi, selon moi, parce que le fait de jouer avec d’autres personnes “humanise” un peu la course. Alors OK, Gran Turismo Sport n’a pas inventé le multijoueur, loin de là, mais jouer contre de réelles personnes est complètement différent que contre l’IA. Et comme ici vous êtes obligé… Vous n’avez pas d’autres choix que de vous adapter, et de vous améliorer ! Et pour moi elle est là la mini-révolution de la licence Gran Turismo ^^

Un mode photo impressionnant sur Gran Turismo Sport

Enfin dernier point sur lequel un paragraphe était absolument nécessaire à mes yeux : le mode photo. Depuis quelques années c’est un incontournable des jeux de courses automobile, et ce Gran Turismo Sport ne fait pas exception.

Le mode photo est divisé en deux parties : l’un permet de voir votre voiture en mouvement et l’autre à l’arrêt. Bien entendu chacun de ces deux modes proposent bon nombre d’options en tout genres (filtre, zoom, focale, etc…), les amateurs et connaisseurs apprécieront certainement. En testant le mode en mouvement je trouvais le particulièrement joli, même presque photoréaliste… Et pour cause ! Il s’agissait en fait d’une vidéo tournée dans la réalité, à laquelle est superposée votre voiture. Pour peu que vous possédiez une TV HDR UHD, le résultat est bluffant, et l’on peut passer de longues minutes à essayer de faire le plus beau cliché possible ^^

Pour le mode à l’arrêt, c’est un peu plus standard, mais cela reste tout de même très joli, et ce sera l’occasion pour vous de voir un peu votre véhicule sous toutes les coutures. Dans tous les cas, si vous jouez à Gran Turismo Sport, n’hésitez pas à jeter un œil à ce mode, il est à découvrir ^^

Conclusion : alors ce Gran Turismo Sport, on l’achète ou non ?

Pour conclure cet petit test de la démo de Gran Turismo Sport, un petit point sur le fait de craquer ou non pour ce Gran Turismo Sport me semble essentiel. Faut-il l’acheter donc ? Tout dépend de votre style de jeu…

Pour ma part je ne pense pas l’acheter, même s’il passe lors de nos bons plans jeux vidéo, car je suis essentiellement un joueur solo. Ce que j’attends d’un Gran Turismo c’est de démarrer petit avec une voiture d’occasion et monter les échelons jusqu’à devenir le numéro 1. Ici je n’ai pas réellement l’impression d’objectif(s) : on joue en ligne, on progresse, on monte de niveaux, mais pour faire quoi au final ? Continuer de jouer en ligne. A mes yeux il manque la carotte qui me motive à avancer.

Cependant je conçois parfaitement que jouer en ligne est nettement plus intéressant pour pas mal de joueurs, et si vous en faites partie, ce Gran Turismo est fait pour vous, et même au prix fort l’achat sera rentabilisé. Après il restera à voir comment le jeu évoluera au fil des mois, comme a pu l’être DriveClub… Peut-être proposera t-il des modes en ligne réellement intéressants, et là je m’y pencherais un peu plus… Sauf si Polyphony Digital annonce un Gran Turismo 7 d’ici là 😉

Les affaires du moment :