[BLOG] Streaming : le jeu vidéo va t-il devenir comme Netflix ?

Le sujet du streaming dans le monde du jeu vidéo (ou cloud gaming) a été l’un des points forts du salon de l’E3 2018 : Electronic Arts, Microsoft, Sony ou encore Ubisoft, tout le monde en a parlé. Nous pouvons alors nous demander ce que va devenir le jeu vidéo dans quelques années… Présentation.

Playstation Now : un service disponible, mais perfectible.

Sur console, un seul service de streaming existe réellement : le Playstation Now. Pour rappel, Sony a racheté en 2015 la société Onlive, qui proposait du cloud gaming pour PC. Grâce à ce rachat, le constructeur Japonais a pu s’appuyer sur la technologie d’Onlive pour créer le Playstation Now. Voilà donc pour le petit historique. Mais comment fonctionne le service ?

C’est très simple : vous payez un abonnement mensuel, de 14,99€ par mois et vous avez directement accès à un catalogue de plus de 500 jeux (à l’heure où j’écris ces lignes). Sur le papier cela peut être rentable, mais si l’on regarde de plus près les jeux proposés : la majorité sont des jeux PS3 voire même PS2 ! Parmi les jeux PS4 disponibles, nous pouvons retenir Tearaway, Saints Row 4, Beyond two Souls, ou encore Dead Island Definitive Edition… Vous l’aurez compris, pas de God of War, d’Uncharted 4… ni non plus de jeux prévus pour les mois à venir comme The Last of Us Part 2… Alors, à quoi sert le streaming chez Playstation ?

Et bien à vrai dire… Je me le demande. Alors ok, c’est plutôt sympa de pouvoir jouer à Read Dead Redemption sur PC (voire même directement sur votre TV) à l’aide d’une manette PS4… Mais les joueurs demandent-ils réellement ce genre de jeu ? Pour ma part, je pense que ce genre de service peut être utile à celles et ceux qui jouent peu, et qui auront accès directement à un catalogue de jeux, sans se prendre la tête (on teste, et si on aime pas, on passe à un autre jeu, comme les séries sur Netflix), mais c’est tout… Peut-être que Playstation ajoutera des jeux de plus grande envergure d’ici les prochaines années ?

Xbox Game Pass : une alternative au streaming (avant le vrai streaming).

Le Xbox Game Pass est un peu différent du Playstation Now : au lieu de jouer en streaming, vous devez d’abord télécharger le jeu, et ensuite le lancer sur votre console. Avec cette méthode, pas besoin de disposer d’une connexion fibrée pour jouer dans de bonnes conditions, mais vous devez posséder la machine adéquate pour jouer (n’espérez pas jouer aux jeux Xbox One sur Xbox 360, ou sur PC).

Cependant, là où le Xbox Game Pass est le service le plus intéressant à mes yeux (en tout cas en ce 24 juin 2018, jour où j’écris ces lignes ^^), c’est que le tarif est abordable pour un catalogue de jeux plutôt intéressant ! En effet, pour 9.99€, vous avez accès à des jeux comme The Division, Fallout 4, Cities Skylines ou encore l’original Cluster Truck. Alors certes, ce ne sont pas les nouveautés du moment (les jeux ont déjà quelques années), mais ce sont au moins en majorité des titres pour la Xbox One, et non de la précédente génération (même s’il y en a) !

D’ailleurs, en parlant de nouveauté, Microsoft a décidé de frapper fort avec le Xbox Game Pass : toutes les exclusivités issues des studios de la firme Américaine seront ajoutées automatiquement au service, et ce, dès le jour de leur sortie ! Ainsi, vous pourrez jouer à Forza Horizon 4, Halo Infinite, Gears 5, etc… sans aucun surcoût ! Derrière cette offre très alléchante, nous pouvons nous demander si Microsoft ne se tire pas une balle dans le pied…

En effet, comment être rentable si le constructeur propose toutes ses nouveautés dans un service à 9.99€ TTC (soit 8€ HT je le rappelle) ? Nous savons que Microsoft a les meilleures finances des trois constructeurs du moment, mais à quoi cela sert-il sur le long terme ? Nous pouvons penser que, pour l’instant, le constructeur Américain cherche à rattraper son retard sur Sony grâce à une politique de prix très agressives, mais s’il arrive à passer devant, ne va t-il pas augmenter le tarif, ou tout simplement stopper les nouveautés dans leur abonnement ? Dernière hypothèse : ils espèrent peut-être pouvoir vendre énormément d’abonnements au Xbox Game Pass, et faire des bénéfices sur les DLCs et extensions ? L’avenir nous le dira certainement… ^^

L’avenir d’ailleurs : Xbox l’a présenté durant l’E3 2018, et le streaming débarquera bel et bien dans les années à venir. Il sera possible de jouer aux jeux Xbox sur n’importe quel support : TV, PC, smartphones, tablettes, etc… Le Xbox Game Pass n’est donc peut-être qu’une étape avant le vrai streaming ? C’est l’hypothèse la plus probable.

Nintendo : du streaming à venir sur la Nintendo Switch ?

Voici certainement la solution de streaming jeux vidéo qui risque de m’intéresser le plus personnellement. Peut-être avez-vous entendu parler de la sortie de Resident Evil 7 sur Nintendo Switch au Japon ? La console n’étant pas assez puissante pour faire tourner le jeu dans de bonnes conditions, Capcom a tout simplement décidé de proposer le jeu en streaming ! C’est ici une vraie surprise, et une grande première pour la Nintendo Switch (pour un AAA)…

Cela n’est qu’un premier jeu, mais imaginez un instant que Nintendo propose ce genre de service à tous les autres éditeurs tiers ? Proposer un portage d’un jeu vidéo, sans aucune perte de qualité graphique (voire même de meilleure qualité que sur n’importe quelle autre console), uniquement en streaming ? Nous pourrions voir arriver des jeux comme GTA, The Witcher, Cyberpunk 2077, Assassin’s Creed… Bref, des jeux demandant une grande puissance de calcul que la Nintendo Switch ne peut fournir !

Vous l’aurez compris, nous aurions peut-être la console “ultime” (c’est subjectif à chacun, bien entendu ^^), avec des jeux Nintendo sur la console, et d’autres des éditeurs tiers en streaming sans aucune perte de qualité par rapport à une version PC. Le fait de transporter la console devient alors un véritable avantage par rapport à la concurrence Playstation et Microsoft ! Alors certes, nous perdons un peu du concept de base de la console (jouer n’importe où), car il vous faudra obligatoirement une bonne connexion internet, mais nul doute que si cela venait à se démocratiser, la Nintendo Switch pourrait devenir une console incontournable…

Ubisoft, Electronic Arts : les éditeurs se lancent dans la course.

Au-delà des constructeurs habituels que nous connaissons dans le monde du jeu vidéo, les éditeurs tiers comme Ubisoft et Electronic Arts se lancent également dans le streaming du jeu vidéo. L’offre est un peu différente cette fois-ci : avec Electronic Arts, il sera possible de jouer à tous les jeux du catalogue de l’éditeur et ce depuis n’importe quel support, vous n’êtes donc pas lié à un constructeur, mais en contrepartie, vous serez lié à l’éditeur… Oui, cela commence à devenir compliqué, et vous l’aurez compris, les abonnements risquent de se multiplier à l’avenir.

Pour ma part, je pense que les abonnements de cloud gaming des éditeurs sont certainement ceux de trop. Je m’explique : si vous achetez une console en particulier, c’est pour jouer aux jeux associés à celle-ci en plus des jeux tiers, et si vous vous abonnez au service d’Electronic Arts, comment ferez-vous pour jouer à Gears of War ou Uncharted ? Vous connaissez la réponse : il faudra vous abonner aux autres services…

Google, Apple, Amazon, et… Netflix, les futurs géants du jeu vidéo ?

Pour aller encore plus loin : et si le streaming jeu vidéo venait de groupes actuellement externes à ce média ? L’histoire du jeu vidéo a été faite de constructeurs qui faisaient (ou font) tout autre chose ! Pour rappel, Nintendo vendait des cartes, Sony du multimédia et Microsoft… essentiellement du Windows. Alors pourquoi pas l’arrivée d’un tout nouveau constructeur avec l’avènement annoncé du streaming ?

Et bien c’est tout à fait possible… En effet, on parle de plus en plus de Google et son projet Yeti, d’Apple et son Apple TV étendu au jeu vidéo, d’Amazon et de son Twitch Prime… et, plus surprenant, de Netflix et de la sortie prochaine de Minecraft Story Mode !

Il faudra voir ce que cela donne sur le long terme, mais nul doute que si un groupe comme Google ou Amazon (les deux mieux placés à mes yeux), décide de se lancer dans l’aventure, l’impact que cela aura sur notre système actuel sera, certainement, sans précédent. Ces deux groupes possèdent une infrastructure et une connaissance du réseau parmi les plus pointus au monde, et s’ils veulent imposer leur service, ils y arriveront quoiqu’il en coûte : il n’y a qu’à voir les Google Home et Amazon Echo qui débarquent à prix cassés depuis quelques mois… Affaire à suivre donc.

Conclusion : le streaming jeu vidéo, le nouvel Eldorado ?

Vous l’aurez compris en lisant cet article sur mon ressenti des choses : le streaming jeu vidéo risque de partir dans tous les sens ! Et encore, j’ai omis de vous parler de Nvidia, ou encore de Shadow, qui propose du cloud computing plutôt que du cloud gaming pour le coup…

Personnellement, je ne suis pas contre le streaming du jeu vidéo, et ce, même si cela risque de faire disparaître nos bons plans jeux vidéo à terme… Pouvoir jouer à n’importe quel titre, dans n’importe quelle condition (pour peu d’avoir une connexion à internet), sans se soucier de savoir si le jeu va ramer ou non, ou si je vais devoir changer de console d’ici l’année prochaine, me donne réellement envie.

Cependant, et c’est là pour moi le point faible du cloud gaming : combien d’abonnements devrons-nous prendre pour jouer aux jeux qui nous plaisent vraiment ? S’il faut prendre un abonnement chez chaque constructeur et/ou éditeur pour découvrir le prochain Uncharted, Gears ou Assassin’s Creed, cela risque de devenir très compliqué… Quid du business model aussi ? Comment les constructeurs peuvent gagner suffisamment d’argent en nous vendant des abonnements entre 10 et 15€, alors que les jeux sortent souvent autour de 50€ ? Est-ce que le système de Capcom sera l’avenir (vous payer 15€, et vous disposez de 6 mois pour profiter du jeu) ?

Tant de questions, et peu de réponses… Il se peut aussi que le streaming cohabite avec les jeux standards, tout comme le dématérialisé qui est un bon complément. Cependant j’en doute, car sur le long terme, les constructeurs pourront se passer de nouvelles machines, et pourront s’orienter vers des prestations de services, et c’est là-dessus qu’ils font de vrais bénéfices. Et vous, qu’en pensez-vous ? 🤔

Les affaires du moment :